Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Duval-Alg--rie-Rwanda.jpgScotto-cur---pied-noir.jpgChapeu-chr--tiens-guerre.jpg






















En avançant dans mes recherches sur les rapports de la France et de l'Algérie, et du fait du catholicisme très prégnant de ma famille, la question de la position de l'Eglise vis-à-vis de la colonisation algérienne s'est imposée assez rapidement.
Elle se posait bien sûr en termes politiques, c'est-à-dire d'un point de vue institutionnel et hiérarchique. Elle se posait aussi surtout, d'un point de vue personnel parce que mon oncle Jean, père blanc, et Jean Scotto, ami pied-noir de ma famille paternelle et futur évêque, m'intéressaient d'abord en tant qu'individus.
Bref, deux niveaux de compréhension qui allaient m'amener à considérer l'alliance, à la fois éprouvée ET stéréotypée, "du sabre et du goupillon" de façon un peu plus
disparate et nuancée.
Outre les entretiens réalisés dans ma famille et les autres documents que j'ai pu regroupés, ces trois livres m'ont éclairé sur le sujet.
Le premier, écrit par un père blanc et préfacé par l'archevêque d'Alger, revient sur l'assassinat de plusieurs pères blancs au Rwanda et en Algérie dans les années 90. Il tente d'expliquer, à travers leur personnalité et leur parcours, le sens qu'ils donnaient à leur engagement.
Le second, livre d'entretiens, retrace la vie de Jean Scotto et ses choix de pied-noir devenu algérien. Il raconte notamment les circonstances de sa rencontre avec mon grand-père lors de la seconde guerre mondiale, circonstances reprises dans D'Algérie.
Le troisième enfin, travail de l'historienne Sybille Chapeu, décrit l'évolution et les tiraillements politiques de l'Eglise en général, et de la Mission de France en particulier, lors de la guerre d'Algérie.

-C’était une longue fidélité à l’Algérie et au Rwanda, Armand Duval (Mediaspaul, 1998)

-Jean Scotto, curé pied-noir évêque algérien – souvenirs recueillis par Charles Ehlinger (Desclée de Brouwer, 1991)
-Des chrétiens dans la guerre d’Algérie, Sybille Chapeu (les éditions de l’Atelier, 2004)

Partager cette page

Repost 0