Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Tillion-ennemis-compl--mentaires.jpg
L'ethnologue Germaine Tillion est de la même génération que mes grands-parents. Elle vit les "évènements d'Algérie" à la lumière de la seconde guerre mondiale. Spécialiste de l'Algérie, ancienne résistante et déportée, elle s'engage pour la paix lors de cette guerre d'indépendance. Pour la paix, c'est-à-dire pour tenter d'amener au dialogue les parties en présence et parvenir à les faire sortir  du cercle vicieux des violences, attentats, exécutions et tortures réciproques. En contact avec De Gaulle aussi bien qu'avec certains responsables du FLN, elle écrit Les ennemis complémentaires dont la première édition date de 1960.
Cette nouvelle édition augmentée (2005) comprend des documents qui confirment la difficulté d'une telle position - courageuse et lucide - dans le contexte de l'époque. On lira, par exemple, sa réponse à Simone de Beauvoir qui, comme d'autres intellectuels de gauche et de droite, condamna vertement cette rencontre avec les responsables du FLN en pleine bataille d'Alger.

Bertrand-M--moires-d-empire.jpg
Romain Bertrand est chercheur au Centre d'études et de recherches internationales (CERI). Mémoires d'empire -
la controverse autour du "fait colonial"- s'intéresse à la manière dont certains députés et certaines associations - de "rapatriés" d'Algérie mais aussi "d'enfants des ex-colonisés"- se sont emparés de la problématique mémorielle. Analysant l'exemple précis de la loi du 23 février 2005 (sur le "rôle positif" de la colonisation), Romain Bertrand montre l'instrumentalisation qui, de part et d'autre, a pu exister et persévérer jusqu'aux émeutes de novembre 2005 lors desquelles la "question (post)coloniale" est parvenue à éluder "la question sociale".

Buono-pieds-noirs.jpg
Clarisse Buono est sociologue. Elle-même fille de pieds-noirs, elle a travaillé sur le sens et la réalité de cet héritage. Revenant sur l'étymologie même de cette dénomination (que les premiers concernés n'utilisèrent que tardivement), elle interroge les notions de communauté, de sensibilité politique et, plus largement, d'identité et de culture.

-Les ennemis complémentaires, Germaine Tillion (Tirésias, 2005)
-Mémoires d’empire, La controverse autour du « fait colonial », Romain Bertrand (éditions du croquant, 2006)
-Pieds-noirs de pères en fils, Clarisse Buono (Balland, 2004)

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :