Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Ah, que n'ai-je
bassiné ma famille avec mon projet de bande dessinée sur l'Algérie !
Bon pied, bonne âme, mes proches ont contribué à fournir matière à mes étagères puis à ma réflexion. Ainsi de ce Alger 1940-1962, paru en 1999 aux éditions Autrement et dirigé par les historiens Jean-Jacques Jordi et Guy Pervillé. Ma soeur aînée - que le lait et le miel coulent sur sa tête - m'a donc offert cet ouvrage en pleine maturation du projet. On y trouve bien sûr le déroulé chronologique attendu par le titre - de la période vichyste à l'indépendance de l'Algérie - mais aussi surtout des approches transversales - architecturale, culturelle, politique - et quelques portraits qui m'ont permis de recouper et compléter certaines informations sur, par exemple, Ferhat Abbas ou Monseigneur Duval ( surnommé "Mohammed Duval" par les ultras, il est le supérieur hiérarchique de l'abbé Scotto - que ces derniers détestent pareillement).

Et puisque ces temps-ci fleurent bon les vacances, permettez-moi de poursuivre en vous indiquant un autre livre offert par une autre de mes soeurs  - merci à elle aussi (j'en ai encore une troisième qui s'attache tout autant à garnir mes murs de papier): découverte rafraîchissante si il en est, Le tout sur le tout d'Henri Calet est paru originellement en 1948 et n'a aucun rapport avec l'Algérie.
D'où le lien avec les vacances, voyez, ça repose de parler d'autre chose.
C'est tout de même un auteur qui parle de son père et de sa famille mais l'action, si l'on peut dire, se situe à Paris. D'une écriture réjouissante, assez détachée en même temps que mélancolique et souvent drôle, Calet dresse le portrait de cette ville, du 14ème arrondissement en particulier, à travers les souvenirs de la faune fréquentée par son père anar, de ses amours et de ses déambulations. Je découvre le livre comme l'auteur, il y a fort à parier que je poursuive mes investigations dans sa bibliographie !
De lui, je ne sais donc pas grand chose, ah si, tiens, il a écrit dans Combat, à l'invitation de... Albert Camus. Vous savez, le pied-noir.
Putains de vacances loin de l'Algérie !


Tag(s) : #généralités

Partager cet article

Repost 0