Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les jeunes n'ont plus de repères.

Alors que le spectacle d'un Front National qui s'entredéchire sur fond d'Oedipe mal digéré nous ferait presque monter les larmes aux yeux, alors qu'on se remet à peine de l'émotion suscitée par la disparition de Charles Pasqua - si sympathique et pittoresque avec son accent et sa matraque - et par le vibrant hommage qu'ont cru bon de lui consacrer certains députés et membres du gouvernement supposés de gauche, Le Canard Enchaîné (du 1er juillet 2015), citant un récent livre de l'historien Patrick Weil, nous apprend que Giscard, un type si sympathique et pittoresque avec son chuintement et son accordéon, avait les mêmes idées que le Front National, et ce dès 1978.

" 1 immigré = 1 français au chômage ", voilà l'horrible mécanique que voulait endiguer ce Président à l'avant-garde en virant les Algériens de notre beau pays.

"Il aura fallu, poursuit le Canard, l'opposition quasi-unanime du gouvernement, de Raymond Barre à Simone Veil, pour que VGE renonce enfin, en janvier 1980, à son plan."

Puisqu'on vous dit que les jeunes n'ont plus de repères.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :